Weed buds in glass jar with cone shaped joints on wood surface
Mark Stermer, PDG

Mark Stermer, PDG

La qualité, l’aspect pratique, le rapport qualité-prix et la sécurité : les pierres d’assise d’une industrie du cannabis viable au Canada

Thèmes abordés

Résumé de l’article

Statistique Canada a publié son rapport trimestriel sur la consommation de cannabis au cours du deuxième trimestre 2019 (soit des mois d’avril à juin 2019). Le verre est-il à moitié vide ou à moitié plein? Une grande partie des consommateurs de cannabis au Canada se tournent encore vers le marché noir.

Extrait

(traduction libre)

« Environ quatre consommateurs de cannabis sur dix ont déclaré s’être procuré le cannabis d’une source illégale. » – The Canadian Press

Re:Mark

Il y a un an, presque 100 % du cannabis récréatif était acheté sur le marché illégal. Selon le rapport de Statistique Canada, le cannabis acheté illégalement constitue aujourd’hui 42 % du marché. Une tendance positive mais qui dénote qu’il y a encore beaucoup à faire.

Le gouvernement canadien et les organismes de réglementation ont abattu le gros du travail. Maintenant, ce sont aux producteurs et aux distributeurs de cannabis légal d’apporter leur soutien au gouvernement pour mettre la touche finale au cadre réglementaire de l’industrie du cannabis. Ce cadre doit aborder les enjeux tels que la vente des produits comestibles à base de cannabis, la réduction de l’accès aux mineurs et la règlementation en général. En axant sa production sur la qualité, l’aspect pratique, le rapport qualité-prix et la sécurité et en adoptant les plus rigoureuses normes d’éthique et d’intégrité commerciale, l’industrie du cannabis pourra réussir à attirer ces 42 % de consommateurs vers le marché légal du cannabis.

 

Chez NAVAYA, nous nous investissons à relever ces défis.

Lien vers l’article de Global (en anglais) : https://www.cbc.ca/news/business/cannabis-statscan-data-1.5248307

Lien vers l’article du Journal de Montréal (en français) : https://www.journaldemontreal.com/2019/08/16/les-quebecois-peu-friands-de-pot

Partager ce billet

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email