cannabis retail store
Mark Stermer, PDG

Mark Stermer, PDG

Deux ans déjà… Le marché légal du cannabis au Canada a subi des revers et des obstacles, mais les changements majeurs à l’horizon sont prometteurs

Thèmes abordés

Résumé de l’article

Selon les données de Statistiques Canada, le marché légal du cannabis occupe 46 pour cent de l’ensemble du marché de cannabis au Canada (données de vente).  Deux ans après sa légalisation, c’est encore le cannabis issu du marché illégal qui compte pour la plus grande part des ventes – toutefois, par une faible marge. Parmi certains des facteurs qui contribuent à ce résultat, notons le nombre insuffisant de points de vente, l’écart de prix entre le cannabis légal et illégal et une performance relativement faible de l’industrie en matière d’innovation de produits.

Extrait

(traduction libre)

« L’accessibilité à des magasins ayant pignon sur rue est cruciale pour détourner les consommateurs du marché illégal », affirme Jesse Pytlak, analyste, Cormark Securities.

Re:Mark

Il est important de se rappeler les objectifs de la légalisation du cannabis au Canada : (1) diminuer l’implication des organisations criminelles dans la vente du cannabis et (2) réduire l’accessibilité du cannabis aux jeunes. Bien sûr, nous étions conscients qu’il fallait du temps et de la patience avant que la légalisation du cannabis n’atteigne ces objectifs. Cet article confirme que nous sommes sur la bonne voie. Plus la distribution légale du cannabis augmentera, plus les effets positifs se feront sentir sur le marché, favorisant la réussite des objectifs visés par la légalisation. En tant qu’industrie, nous devons aussi nous concentrer sur une production et une commercialisation de qualité et proposer des produits offrant une valeur qui réponde aux besoins et aux demandes des consommateurs.  Ce principe est au cœur même de la mission, des valeurs et des principes de Navaya. Nous voilà maintenant dans la première phase de production et nous espérons que vous pourrez vous procurer les produits Navaya à la SQDC. Si vous avez un moment, je vous invite à prendre connaissance de ma première entrevue en français à la télévision de Radio-Canada (RDI économie du 7 juillet 2020) qui vous en dira plus long sur notre entreprise. Cliquez sur les liens ci-dessous.

Partager ce billet

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email